Françoise

URBAN-MENNINGER

 
 

http://www.mespoemes.net/urban

 

 
 
 

 

Folle à lier !

 

 

Vous êtes folle, complètement folle ! Folle à lier ! Avait ajouté la voix venue de nulle part.

Folle, que j'étais folle, on me l'avait souvent répété ! Mais à lier, voilà qui était nouveau !


Une petite chanson est remontée à la surface de ma mémoire : J'ai lié ma botte avec un brin de paille, j'ai lié ma botte avec un brin d'osier. Cette petite comptine apprise à l'école maternelle m'était revenue avec un visage si flou que je n'en reconnus que les boucles d'oreilles en forme de petites violettes, celui sans doute d'une institutrice…

Avec quoi pourrait-on me lier ? Avec un brin d'osier ou un brin de paille ? Ces questions ont généré en moi un fou-rire inextinguible.

Et là, je me suis demandé pourquoi l'on associait le verbe rire à l'adjectif fou...Rire, n'est-il pas selon Bergson le propre de l'homme ? C'est bien pour cette raison que n'ai jamais entendu ni vu mon chat rire...J'ai posé cette énigme à haute voix à l'homme d'affaires en costume trois pièces assis dans le tram à mes côtés qui pianotait sur son ordinateur portable.

Votre chat rit-il ?

L'homme n'a rien répondu, il m'a ignorée, peut-être même dédaignée…

Charivari, ce mot a traversé ma tête comme une fusée et je l'ai répété plusieurs fois pour provoquer l'homme d'affaires trop affairé pour me répondre.

Quand plusieurs regards se sont posés sur moi, le fou ou plutôt la folle qui sommeillait en moi, s'est réveillée.

Nous avons chacun un fou ou une folle qui dort en nous, c'est écrit quelque part...Pascal a même déclaré par ailleurs que « L'homme est si nécessairement fou que ce serait être fou par un autre tour de folie de n'être pas fou ».

La folle à lier a tiré le signal d'alarme et le tram, au grand dam ou drame de tout un chacun, a pilé instantanément.

Les passagers se sont écroulés les uns sur les autres comme dans une cascade de dominos ou un château de cartes. Les portes se sont ouvertes, les hommes en blanc sont arrivés, des sirènes ont hurlé mais personne n'a ri.

Moi, j'en ris encore dans cette camisole de toile rêche car je les ai bien eus !

Charivari, vache qui rit, je suis folle à lier, à délirer, délivrer... Je suis la délurée, la délurée…

Je suis le chat du Chester et je vous souris car vous êtes les petites souris blanches que j'attraperai entre les lignes de mes chausse-trapes et que je dévorerai !

Ce sera ma dernière petite folie !

Informations supplémentaires