BIEFNOT-DANNEMARK


Véronique Biefnot et Francis Dannemark

 

 
 

www.francisdannemark.be/biefnot-dannemark/

 

 
 

 

 

I


Au-dessus de nous, des nuages font et défont le paysage du ciel, rappelant que le temps est compté d’avoir des ailes et de danser.

Danser seule ne me plaisait pas, je voulais danser avec toi.

 

Extrait de BIEFNOT-DANNEMARK, "Au tour de l'amour", Le Castor Astral,
en librairie le 5 mars 2015 (www.francisdannemark.be/biefnot-dannemark/)

 

 

 

II

 

Il y a des ombres longues qui survivent à la tombée de la nuit, des pierres si lourdes obligées de voler, des enfants abandonnés entre des draps souillés. Mais nous sommes tous l’enfant d’un enfant perdu dans de vieux habits trop grands. Vient le temps du pardon. Je vois notre bonheur à venir dans la forme floue d’un nuage. Ne faire qu’un, soudés l’un à l’autre, infiniment comblés, infiniment pleins.

Extrait de BIEFNOT-DANNEMARK, "Au tour de l'amour", Le Castor Astral,
en librairie le 5 mars 2015 (www.francisdannemark.be/biefnot-dannemark/)

Informations supplémentaires